UNE CULTURE À PARTAGER
Automne 2016

 

S’établir et travailler dans Lotbinière

La colonisation sur les différentes seigneuries s’est faite à un rythme relativement lent, spécialement dans les secteurs qui étaient situées plus en retrait du fleuve, puisque la navigation a longtemps été le principal moyen de transport.

 

veuillez choisir un thème:

Rangs et paroisses: vie agricole
Les chantiers forestiers
Les villages: pôle de services
Sur la Seigneurie

Le contexte incertain des débuts de la colonie, puis la conquête de la Nouvelle-France par les Anglais ont eu une influence sur le développement de ces seigneuries.

Les habitants ont entre autres été longtemps peu nombreux dans la seigneurie de Lotbinière, située le plus à l’ouest sur le territoire actuel de la MRC.(P. 89, Lévis-Lotbinière) C’est d’ailleurs le mouvement de « retour à la terre » du début du 20e siècle, qui a conduit à l’ouverture de nouvelles paroisses et villages dans l’ouest de la seigneurie de Lotbinière. Val- Alain, Joly, Laurier-Station et Saint-Édouard, entre autres, font partie des paroisses les plus récentes.

Dès 1898, au moment de la mise en service du chemin de fer, le village de la Rivière-Henri prend forme aux abords des chantiers forestiers de la compagnie Finch Pruyn et de son moulin à scie.

En somme, l’occupation du territoire est difficile et la population n’augmente que très lentement.

Au sud de la MRC, dans l’ancienne seigneurie de Beaurivage, c’est surtout l’ouverture des chemins Craig et Gosford qui a permis de développer de nouvelles paroisses vers le milieu du 19e siècle. L’accès aux fiefs dans l’arrière de la seigneurie était désormais plus facile et les colons ont pu s’y installer vers le milieu du 19e siècle. Cette deuxième vague de colonisation était composée non seulement de canadiens français, mais aussi d’immigrants irlandais, écossais, anglais et allemands.

La colonisation en
VIDÉO

La Rivière Henri

 

   
Le site lotbiniereculturel.com est né de l'entente de développement culturel conclue entre la MRC Lotbinière et le ministère de la Culture et des Communications du Québec. 

Tous droits réservés 2017 © Lotbinière culturel
Propulsé par creaWEB4 - Conception site Web - iClic.com